Histoire du Rugby à Sare

« Les sangliers de la Rhune »

 

Au début de la décennie 1920, le club de Luzean vécut des contre-performances infligées par Sarako Izarra victorieuse lors de toutes les rencontres de pelote. Seule excuse évoquée par les Luziens « oui, c’est facile de cette façon à Sare, ils n’ont pas un club omnisports, ils ne savent jouer qu’à la pelote, le ballon ils ne connaissent pas ».

Les Saratars piqués au vif prennent la chose au sérieux, tel un défi. La réaction fut spontanée.

Fernand Forgue joueur de pelote et Président fondateur de l’Aviron Bayonnais, avec son entraineur de rugby, prit plusieurs fois la direction de Sare pour des séances tactiques et d’entrainement. Il y trouva 15 gaillards dans une forme physique d’exception. Des athlètes au top niveau, formés et entrainés par la pratique de la pelote à main nue et des nuits de randonnées d’import-export à dos d’homme. En particulier les plus remarqués furent les deux frères de Battista Ordoquy, le boulanger père de Jeanne.

Le grand jour arriva. En plus des joueurs, les parieurs étaient nombreux et l’ambiance était chaude au stade de Saint Jean de Luz.

Un joueur Saratar, échappant aux luziens, plonge marquer un essai lorsque, malencontreusement, il heurte de la tête l’un des deux poteaux verticaux et KO il échoue de peu. Les Luziens dominés dans le jeu sont quand même battus au score.

Dès le lendemain la presse locale, par une plume luzienne, annonce : « les Sangliers de Sare ont eu raison de notre équipe de rugby ».  

La réponse ne se fait pas attendre, Monsieur Amirain directeur de l’école publique de Sare (beau-père de M. Aigneren) publie dans le même quotidien : « Au cours d’une rencontre rugbystique les Maquereaux de Saint Jean de Luz s’inclinent face aux Sangliers de Sare ».

Propos recueillis par Jean Louis Larronde auprès de son père Joseph

 

Photo jorajoria

-Marie Jeanne Jorajuria a en mémoire deux joueurs, les frères Mazet

-Les joueurs actuellement recensés sont Yoset Larronde, les deux frères de Battista Ordoquy qui était le boulanger père de Jeanne, les frères Mazet, un Antxipi (dixit Mattin Jorajuria)

-Dans les années 1920 il y aurait eu une équipe de Rugby à Sare « Les sangliers de la Rhune ». A l'issue d'un match contre une équipe de la côte, il y aurait eu 1 à 2 victimes. L’équipe fut radiée à vie. 

 

Remarque de M. Toulet, le mari de Maité Guérobé

" Mon père qui jouait alors à Cambo est venu renforcer les SANGLIERS de Sare à la demande d'un copain: Jean-Baptiste GUEROBE.
Cela a du se passer juste avant la guerre de 1914 (les 2 compères ont été, par la suite, gravement blessés au cours de cette guerre"

L'équipe du renouveau dans les années 1971-1972


De gauche à droite.

En haut: Etcheveste Michel-Ithurria Joseph-Mariluz Gratien-Iturria Victor-Berecochea Pantxo-Larrea Louis-Barreneche Dominique- Pouyet Michel


En bas: Jorajuria Mattin- Etcheverigaray Jean-Lou- Flosi Michel- Etchenique Michel-Narvarte Jean-Michel- Etcheverigaray Bernard- Igos Jean-Pierre

 

J.P.